THE PHANTOM MENACE / ATTACK OF THE CLONES / REVENGE OF THE SITH.
...

THE PHANTOM MENACE / ATTACK OF THE CLONES / REVENGE OF THE SITH. A NEW HOPE / THE EMPIRE STRIKES BACK / RETURN OF THE JEDI. DE GEORGE LUCAS. AVEC MARK HAMILL, HARRISON FORD, NATALIE PORTMAN. Le coffret arbore une couleur de sable, dont le contraste avec la tranche bleue des boîtiers charme le regard. L'intégrale de Star Wars en Blu-ray affiche une simple élégance dans sa présentation. Mais c'est bien évidemment vers le contenu que se dirige en priorité l'intérêt du fan incollable de la saga comme du simple curieux qui s'apprête à la découvrir dans cette nouvelle édition. Au second, 6 disques proposent les 6 films, présentés dans l'ordre chronologique de l'action (plutôt que des sorties en salles). Au premier, 3 autres offrent une moisson de bonus complémentaires, d'une qualité supérieure. Avec, en guise de cerise sur le gâteau, près de 40 minutes de scènes inédites... Au "junket" de presse organisé à Londres, voici quelques semaines, l'attachant Anthony Daniels, interprète du robot C3PO, nous confiait que, pour sa part, et contrairement à ce qu'appelle l'ordre des films dans le coffret, il trouvait préférable de (re)voir ceux-ci en partant de l'épisode IV. Rebaptisé A New Hope, c'est le Star Wars originel, celui qui a tout déclenché. " Bien sûr les épisodes I, II et III, tournés après les IV, V et VI, se déroulent avant, expliquait le comédien, mais ils dévoilent des mystères qu'il vaut mieux préserver pour goûter pleinement le premier film et ses 2 suites. " On ne peut qu'être d'accord avec cette opinion, et conseiller à ceux qui n'auraient pas encore vu la saga de le faire dans cet ordre. Par-delà le plaisir pris à la vision des films idéalement servis par la qualité du meilleur standard disponible aujourd'hui, le coffret Star Wars offre une manière d'itinéraire à travers les progrès de l'imagerie durant les 35 dernières années. Selon les mots de Bill George, d'Industrial Light and Magic (ILM, la société d'effets spéciaux fondée par Lucas), " la saga est comme un pont géant allant du cinéma d'autrefois à celui d'aujourd'hui, un pont sur lequel on peut voir passer toute la révolution de la technologie de l'image". George, qui a travaillé sur la nouvelle édition, rappelle que les 3 premiers films furent tournés sur pellicule, les 3 suivants sur support digital, et que la transposition des épisodes des années 70 et 80 en Blu-ray rend visible des "défauts" que l'on ne pouvait pas remarquer à l'époque. " Sur pellicule, un morceau de ruban adhésif noir pouvait passer pour une ombre, maintenant il apparaît clairement comme... un morceau de ruban adhésif noir!", sourit-il. La "visite" des suppléments est à cet égard très révélatrice. On y voit comment Lucas et ses équipes successives ont eu le constant souci de tirer un profit maximal des nouveautés technologiques. D'où ce processus d'"update" des films anciens, mis aux normes du jour à chaque réédition. Et la crainte des fans de la première heure de ne plus pouvoir voir la trilogie dans son état d'origine, certes éminemment perfectible mais dont les effets souvent bricolés font partie du charme... L.D.