Même s'il fait de moins en moins le poids face aux écrans, le livre n'a pas dit son dernier mot. Des inconditionnels continuent vaillamment d'entretenir sa flamme. Et ce n'est sans doute pas un hasard si c'est au moment où il est menacé comme jamais depuis 550 ans que fleurissent les essais ou témoignages exaltant les vertus de la lecture et du support papier. Une manière de rappeler à ceux tentés de brader ce formidable outil de connaissance, de transmission, de divertissement, de consolation que rien ne pourra jamais le remplacer. Pas même un écran 4, 5, 6 ou 7K. Une question de mémoire, de traces, d'incarnation, de mystère, de magie aussi. " Lorsque je suis dans une bibliothèque, n'importe quelle bibli...