Bérénice Bejo et Martina Gusman habitent d'une présence troublante La Quietud, drame intime sensuel de l'Argentin Pablo Trapero. Elles y campent deux soeurs fusion...

Bérénice Bejo et Martina Gusman habitent d'une présence troublante La Quietud, drame intime sensuel de l'Argentin Pablo Trapero. Elles y campent deux soeurs fusionnelles longtemps séparées se retrouvant dans la propriété familiale des environs de Buenos Aires après qu'un accident cardio-vasculaire a plongé leur père dans le coma. Les secrets les mieux enfouis de cette maisonnée huppée refont bientôt surface, "la quietud" n'étant ici que de façade. La mise en scène discrètement virtuose de Trapero sert idéalement cette histoire d'amour, de jalousie et de ressentiment, portrait d'une famille dysfonctionnelle où s'invite également l'Histoire de l'Argentine. Tortueux, même si un brin forcé dans sa seconde partie.