Reigns
...

Reigns ÉDITÉ PAR DEVOLVER ET DÉVELOPPÉ PAR NERIAL, ÂGE NC, DISPONIBLE SUR PC, IOS ET ANDROID. 8 En voie de disparition, le zapping télé s'enterre comme une coutume surannée. La pratique compulsive survit toutefois sur tablettes et smartphones. La déferlante Tinder a ainsi enfanté plusieurs applis mimant ses choix binaires, simples et linéaires. Swipper à gauche ou à droite? Mighty TV déniche le film idéal. Jobr, le boulot de nos rêves. Excepté le satirique Millennial Swipe Sim 2015, le jeu vidéo ne s'était toutefois jamais aventuré sur ce terrain. Reigns s'en empare pour poser une couronne sur la tête du gamer. Population, cour royale et conseillers exigent des réponses. Je zappe et je mate. Deux choix, une seule possibilité. Reigns pose son action médiévale au fil d'une remarquable épure ludique cachant des subtilités qui le sont tout autant. Vulgarisateur de sujets complexes, François Alliot, son créateur, avait déjà développé des guides numériques pour la Bibliothèque Nationale de France, le Musée du Louvre et celui du Quai Branly à Paris. Dans les faits, son titre souvent éclaboussé de sang bleu se contente d'orienter une suite de discussions, le plus simplement du monde via deux choix de réponses. Accepter la construction d'un barrage pour accumuler des réserves d'eau puis augmenter le prix du pain peut toutefois se solder par un conflit avec des vikings et un soulèvement populaire. Pour éviter d'être brûlé vif sur une croix, torturé ou déporté, maintenir un royal équilibre entre religion, population, armée et finance (représentées par des jauges dans le jeu) est donc vital. Le titre franco-britannique annonce, à l'avance, quels piliers étatiques seront ébranlés par la réponse du joueur. Mais il se garde bien de préciser s'ils fileront à la baisse ou à la hausse. Au gamer d'anticiper, constamment. L'impact d'une croisade sur la confiance de l'église est évident. Mais d'autres situations plus ubuesques, comme une promenade avec son chien, sont toutefois nettement plus délicates. Tomber dans l'excès en accumulant trop de richesses ou consulter systématiquement un voyant (pourtant utile) abat donc les foudres d'une indigestion mortelle ou de l'inquisition sur le monarque. Reigns ne pardonne pas. Et tire également sa saveur d'un décalage entre la réponse que l'on voudrait donner et celle qui est la plus appropriée, pour le bien du Royaume. Sur fond de chants grégoriens, ne pas hésiter donc à faire assassiner un fils illégitime ou à affamer sa population. Milles et une subtilités annexes parmi lesquelles des combats ou des économies en perpétuelle hausse (néfaste) drapent la succession de dirigeants que l'on incarne plus ou moins longtemps. D'un règne à l'autre, on retient certaines routines de décisions, elles-mêmes cassées par de nouvelles situations. Parfois, l'impression de replonger dans un Livre dont vous êtes le héros domine. Le zapping télé est (presque) mort? Longue vie à Reigns! MICHI-HIRO TAMAÏ