Le projet

Ce livre hybride regroupe, sous la bannière et le fil rouge de La Pension Almayer, des textes et poésies nés en regardant les dessins étranges, beaux et animaliers de l'illustrateur Philippe Debongnie. Cindya Izzarelli en assure la plupart, et en confie quelques-uns aux amis (Vincent Engel, Gilles Dal, Xavier Deutsch, Jean-Luc Fonck...). Marie Warnant a par ailleurs enregistré une ...

Ce livre hybride regroupe, sous la bannière et le fil rouge de La Pension Almayer, des textes et poésies nés en regardant les dessins étranges, beaux et animaliers de l'illustrateur Philippe Debongnie. Cindya Izzarelli en assure la plupart, et en confie quelques-uns aux amis (Vincent Engel, Gilles Dal, Xavier Deutsch, Jean-Luc Fonck...). Marie Warnant a par ailleurs enregistré une musique originale pour en accompagner la lecture. La Pension Almayer a aussi la particularité d'avoir été publié en deux éditions : une en format Poche et noir et blanc aux éditions Jourdan, l'autre, en auto-édition de luxe (couleurs, dos toilé, numéroté, etc.). Les auteurs ont lancé un financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank, destiné à lever 6 000 euros; ils en ont récolté 6 150 via 92 contributeurs. Une somme qui a servi entre autres au tirage de 500 exemplaires numérotés, à la location du studio d'enregistrement et à la promotion online du livre. L'édition poche (et un peu cheap) est disponible en librairie via les éditions Jourdan; seule la librairie bruxelloise Peinture fraîche propose également la version luxe et autoéditée, après un achat direct auprès de ses auteurs. Une édition qui est par contre toujours disponible en ligne, sur le site dédié de La Pension Almayer. " Le projet n'est pas rentable comme beaucoup de projets créatifs, mais au moins, on ne s'est pas endettés pour le mener à bien", explique Philippe Debongnie. " On a en tout cas pu constater la frilosité des éditeurs pour les projets un peu différents, et ce, même si l'autoédition n'a jamais été une fin en soi."