"La matrice des séries selon moi c'est The Sopranos. C'est la série qui m'a le plus remué. Parce que le personnage de Tony Soprano est fascinant. Il y a tellement de tiroirs. D'un point de vue scénaristique, ça se barre tellement là où ne s'attendait...

"La matrice des séries selon moi c'est The Sopranos. C'est la série qui m'a le plus remué. Parce que le personnage de Tony Soprano est fascinant. Il y a tellement de tiroirs. D'un point de vue scénaristique, ça se barre tellement là où ne s'attendait pas aller. J'adore Gandolfini, toute la bande, la toile de fond. Il y a eu The Wire après... J'attends impatiemment la fin de Ray Donovan qui sera finalement un long métrage. Ils ne voulaient pas leur laisser faire une saison 8. Tous les fans se sont remués. Ça devient donc un long avec Liev Schrieber. Ils ont fini de le tourner donc à voir dans les mois à venir. J'ai beaucoup aimé Mare of Easttown avec Kate Winslet. Un poil dépressive. Et Sex Education! J'aurais aimé avoir une série comme ça quand j'étais plus jeune. White Lotus aussi... Mais j'évite de regarder trop les séries. Si elles sont réussies, on s'enfile tous les épisodes à la queue leu leu. Et si elles sont ratées, on a perdu une heure. Il y a un problème d'addiction que j'essaie de m'épargner. J'ai besoin de livres, de lire le soir avant de dormir. Les psys m'ont expliqué qu'il ne fallait pas regarder des images avant d'aller dormir. Ça excite trop la rétine. Je préfère garder mes effets de sidération pour d'autres choses."