Si l'an dernier la RTBF avait mis à l'honneur des acteurs révélés par La Trêve et Ennemi public, les séries plébiscitées de son Fonds de production, la traditionnelle Nuit du Court propose cette année de mettre en vitr...

Si l'an dernier la RTBF avait mis à l'honneur des acteurs révélés par La Trêve et Ennemi public, les séries plébiscitées de son Fonds de production, la traditionnelle Nuit du Court propose cette année de mettre en vitrine le travail de "jeunes" réalisateurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Alors que le Brussels Short Film Festival bat son plein à Flagey jusqu'au 7 mai, la Trois fait nuit blanche et propose six heures de format court. Au programme? Une disparition dans un foyer d'accueil (À l'arraché d'Emmanuelle Nicot), un étrange changement de mari (L'Ombre d'un autre de Léo Médard) et un enfant oublié dans une voiture sous le cagnard (Plein soleil de Fred Castadot). L'Écosse, un taxi déglingué et une paire de Ray-Ban, un père proprio de sex shop, sa maîtresse et une mère suicidaire (Pink Velvet Valley et Famille à vendre de Sébastien Petretti)... Cette Nuit, le monde s'arrête de tourner (Chaos de Sébastien Petit) et le zombie aime la bicyclette (Le zombie au vélo de Christophe Bourdon). L'occasion de repérer les Dardenne, les Lanners et les Lafosse de demain... J.B.