Le romancier britannique George Orwell n'avait pas encore publié son si fameux 1984 lorsqu'il écrivit, en 1945, sa fable satirique La Ferme des animaux. Cette oeuvre éminemment politique épingle le despotisme et la trahis...

Le romancier britannique George Orwell n'avait pas encore publié son si fameux 1984 lorsqu'il écrivit, en 1945, sa fable satirique La Ferme des animaux. Cette oeuvre éminemment politique épingle le despotisme et la trahison d'une utopie (le stalinisme, assez clairement) à travers un récit dont les protagonistes sont des animaux. Une petite dizaine d'années après, un dessin animé de très haute qualité en fit l'adaptation. C'est ce film, remarquablement restauré, qu'Arte reprogramme en ce mercredi. Dans une ferme dont le propriétaire est un homme brutal. Les animaux vont se révolter, rêver de liberté, d'égalité. Mais certains d'entre eux se déclarant "plus égaux que les autres", feront du rêve un cauchemar totalitaire... On signalera que le film est sorti dans un contexte d'opposition entre blocs et que la CIA n'est peut-être pas étrangère à son financement. Ce qui n'enlève rien à la pertinence féroce d'un dessin animé défiant le temps, à partir d'une fable dont l'actualité reste, dans plus d'une région du monde, tristement criante.