La fiction française a besoin d'un coup de fraîcheur. Mais ce nuage, étrange et menaçant, qui s'approche de la petite ville de Brizan, sur la côte sud atlantique, emportant au passage quelques surfers, ne va pas le lui apport...

La fiction française a besoin d'un coup de fraîcheur. Mais ce nuage, étrange et menaçant, qui s'approche de la petite ville de Brizan, sur la côte sud atlantique, emportant au passage quelques surfers, ne va pas le lui apporter. Le retour improbable et miraculeux des disparus, cinq heures plus tard, non plus. Les intentions de cette série sont louables. En rejouant le pitch des Revenants et autres 4400, sur fond de catastrophe écologique, il y avait une fable intéressante à raconter. Mais en multipliant les personnages comme autant de cases à cocher (un couple au bord de la rupture, un surfer bellâtre, un enfant esseulé, un marginal), les dialogues se perdent en bavardages, les situations en artifices. Et le jeu des acteurs n'est pas toujours du même niveau. Le réalisation, léchée, rythmée et lumineuse, assure néanmoins une certaine subtilité et une sobriété bienvenues quand il s'agit d'évoquer l'impact écologique, l'environnement, alors que le scénario s'applique à faire mentir l'adage: plus c'est gros, mieux ça passe.