Être enfant de gueux au Moyen Âge est un boulot à temps plein, le but premier étant de rester en vie. Le deuxième est de travailler aux champs pour ses parents afin d'atteindre le premier. Manque de bol, Colas tue par accident sa petite soeur et s'enfuit dans la foulée. Traumatisé et muet, il est recueilli dans une brasserie et aussitôt mis au boulot. Lors d...

Être enfant de gueux au Moyen Âge est un boulot à temps plein, le but premier étant de rester en vie. Le deuxième est de travailler aux champs pour ses parents afin d'atteindre le premier. Manque de bol, Colas tue par accident sa petite soeur et s'enfuit dans la foulée. Traumatisé et muet, il est recueilli dans une brasserie et aussitôt mis au boulot. Lors de la fête des fous, il croit rencontrer le Christ sur un étang gelé et recouvre aussitôt la parole. Il pense être l'Élu et, avec son ami Camille, ils décident tous deux de partir tout de go délivrer le tombeau du Christ à Jérusalem. Ils embarquent avec eux toutes les petites mains de la brasserie et les voilà partis sur les chemins de France. Au fil de la route, la petite troupe grossit, ramassant les orphelins au bord du chemin. À force, les vivres commencent à manquer: il va falloir trouver une solution. Elle viendra des représentations théâtrales que les gamins vont donner sur les places des villages traversés, contant la destinée -de plus en plus enrichie d'épreuves diverses et variées- de Colas l'Élu. La troupe ne souffrant aucun adulte dans ses rangs, un autre problème surgit lorsque les premiers poils apparaissent. Mais la priorité reste la nourriture et les bourgs traversés sont de plus en plus réticents à donner à cette troupe qui ne cesse de grandir. Gare aux ventres affamés... Chloé Cruchaudet est une véritable conteuse. Son dessin naïf et simple traduit parfaitement son propos faussement léger. Sans trahir son trait, elle parvient à se fondre dans l'époque abordée. Il y a ici du Roman de Renart dans les ambiances hivernales et dans la cruauté qui pousse les enfants à agir par nécessité. On passe sans arrêt de la légèreté à la dure réalité. Du grand art!