On le sait bien, dans la jungle des nouveaux "concepts" qui pullulent sur le Net, seul un petit nombre arrive à survivre. À cet égard, la Boiler Room, lancée en 2010, est un véritable cas...

On le sait bien, dans la jungle des nouveaux "concepts" qui pullulent sur le Net, seul un petit nombre arrive à survivre. À cet égard, la Boiler Room, lancée en 2010, est un véritable cas d'école. Au départ, l'idée est on ne peut plus basique: filmer et diffuser un set en direct, la caméra braquée sur le DJ. Visuellement sans grand intérêt, les vidéos fournissent néanmoins des mix inédits, "prêts à l'emploi". Si ces émissions restent la clé de son succès, la Boiler Room a bien compris l'intérêt de compléter son offre. Et de miser de plus en plus sur la valeur ajoutée. La plate-forme lance ainsi une nouvelle série"dédiée à la techno et au street art partout en Europe", intitulée Into The Dark (en collaboration avec une fameuse marque de vodka). Pour fêter cela, elle a décidé d'organiser huit soirées dans huit villes européennes. Dont la première a lieu ce jeudi, à Bruxelles, avec Charlotte de Witte et Laurent Garnier! L.H.