Avec cette vague de récits autobiographiques, il nous prend, nous lecteurs, de fantasmer sur la personnalité de nos auteurs préférés. Par exemple, Simon Hureau avec ses récits malsains, voire carrément trash, pourrait passer pour quelqu'un de sombre et torturé, fuyant la lumière du jour. Détrompez-vous! Lorsqu'il nous ouvre les portes de son jardin, c'est un être sola...

Avec cette vague de récits autobiographiques, il nous prend, nous lecteurs, de fantasmer sur la personnalité de nos auteurs préférés. Par exemple, Simon Hureau avec ses récits malsains, voire carrément trash, pourrait passer pour quelqu'un de sombre et torturé, fuyant la lumière du jour. Détrompez-vous! Lorsqu'il nous ouvre les portes de son jardin, c'est un être solaire, amoureux de la nature sauvage et des petites bêtes qui y grouillent (chassez le naturel...) qui nous sert de guide. Il est clair que lorsqu'il achète avec sa compagne cette maison de province sans charme mais pourvue d'un grand (et laid) jardin, il y a du boulot en perspective. Les premiers mois serviront à abattre, arracher, dégager ce qu'il qualifie "d'extérieur" à défaut de "jardin". Une fois les travaux d'assainissement terminés, il est temps de replanter. Nos jardiniers amateurs vont écumer les pépinières de la région, mais également récupérer, à la déchetterie ou lors de balades, diverses plantes qui trouveront une place dans le nouvel espace d'expérimentation naturel. Et bientôt les efforts du couple seront récompensés et les deux botanistes amateurs pourront observer le retour de la biodiversité: oiseaux, batraciens et insectes vont faire leur apparition pour la plus grande joie des petits et des grands (la famille s'est entre-temps agrandie). On savait depuis son récent voyage en Namibie relaté dans Rouge Himba qu'il se défendait plutôt bien avec les couleurs directes. Il s'inscrit ici dans la lignée des plus grands illustrateurs naturalistes, façon guides Delachaux et Niestlé. Simon Hureau relate la genèse de son jardin sur une dizaine d'années, gagnant le pari, grâce à sa verve passionnée et à son dessin flamboyant, de tenir en haleine le lecteur avec des petites histoires de faune et de flore.