Tamikrest, Terakaft, Bombino, Kel Assouf... Beaucoup leur ont emboîté le pas. Marchant dans les sables brûlants du désert sur les traces de leurs chameaux. Tinariwen n'en est pas moins resté la tête de gondole, le patron, le fer de lance du rock touareg. Son principal ambassadeur aussi. Lui qui remportait en 2012 un Grammy pour le meilleur album de musique du monde. Depuis plus de 35 ans (le groupe a été créé en 1982 lors d'un festival à Alger), Ibrahim Ag Alhabib et les siens défendent la cause de leur peuple, chantent l'exil et la souffrance. On peut parler de rock, de blues. Mais la...