Depuis le 13 avril, Paris fait place à son premier espace d'art totalement numérique. Situé dans le 11e arrondissement, le lieu prend ses quartiers dans une ancienne fonderie du XIXe siècle. Caché derrière une façade assez banale, l'endroit est superlatif...

Depuis le 13 avril, Paris fait place à son premier espace d'art totalement numérique. Situé dans le 11e arrondissement, le lieu prend ses quartiers dans une ancienne fonderie du XIXe siècle. Caché derrière une façade assez banale, l'endroit est superlatif: plus de 3 000 mètres carrés d'exposition (3 126 pour être exact) ponctués de salles disposant d'une hauteur de 10 mètres sous plafond. À l'intérieur? Un concept d'art numérique tel qu'on a déjà pu le voir dans les carrières des Baux-de-Provence, soit une technologie de pointe se caractérisant par la projection d'images monumentales en mouvement, déployées du sol au plafond. Pour sa première exposition, l'Atelier des Lumières a misé sur la magie de l'oeuvre de Gustav Klimt, dont les ors spectaculaires sont assurément un bon cheval sur lequel miser. Vous voulez du clinquant? Pas de risque d'être déçu avec un torrent d'images déversées notamment par le biais de 140 projecteurs agencés selon le protocole Amiex (Art & Music Immersive Experience). Pour en prendre la mesure, il suffit de se rendre sur le site de ce projet incroyable. Les images "full screen" permettent de se rendre compte de l'aspect englobant du propos. De l'art ou du divertissement en famille? C'est vous qui voyez...