Si le nom d'Ildikó Enyedi, lauréate de l'Ours d'or berlinois pour On Body and Soul, n'est guère familier du grand public, la cinéaste hongroise n'est pas totalement inconnue des cinéphiles, puisque son premier long métrage, My Twentieth Century, lui avait valu la Caméra d'or à Cannes voici près de 30 ans, en 1989. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, la réalisatrice se faisant rare sur les grands écrans -son dernier long métrage, Simon Magus, remontait à 1999-, pour se consacrer à l'enseignement mais aussi diriger, ces dernières années, de nombreux épisodes de Terapia, la version magyare d...