Tout amateur, même pas éclairé, en a au moins une dans sa bédéthèque: un souvenir d'enfance récolté à la fin d'un petit festival de quartier, un bout de nappe arraché à son idole qui gribouillait à la table d'à côté, un grand et beau dessin original directement commandé (et payé) à l'auteur, un crobard un peu vite torché obtenu après deux heures de file, voire un simple coup de tampon juste additionné de votre prénom... Mais qui fait de votre album un objet désormais unique. Tout le monde ou presque possède une dédicace dans ses albums de BD. Mais ...