"Salone"

Distribué par Strut/V2.
...

Distribué par Strut/V2. 8 Duo électro afro, le Kondi Band est une étrange affaire. L'association d'un musicien de rue aveugle sierra-léonais (Sorie Kondi) et d'un DJ et producteur américain (Chief Boima) possédant lui aussi des racines dans ce pays d'Afrique de l'Ouest coincé entre l'océan, la Guinée et le Liberia. Sorie a beau jouer d'un instrument de folk acoustique, un piano à pouce sierra-léonais appelé... kondi, le premier album du tandem emmène la musique traditionnelle dans les boîtes de nuit et redéfinit le dialogue transatlantique. Rencontre de la techno née dans les villes noires du Midwest et de musiques traditionnelles africaines sur des textes personnels et engagés, Salone entrechoque les cultures et invite calmement à la transe. Kondi, qui s'est retrouvé bien seul à Freetown quand sa famille et ses amis ont quitté la ville et fui la prise de pouvoir des rebelles fin des années 90, parle dans sa langue maternelle de prostitution enfantine (Girl Service), remercie sa mère pour son amour malgré le fait qu'il soit né non voyant (Thank You Mama), et s'attaque à la pauvreté qu'il image par un mal de ventre (Belle Wahalla)... Le tout avec une musique taillée pour chauffer le dancefloor. Chief Boima, qui a découvert son acolyte sur YouTube grâce au réalisateur du documentaire Refugee All Stars et a permis son premier voyage aux USA via une récolte de fonds Kickstarter, était le partenaire idéal pour le célébrer (sans trop en faire) dans toute sa modernité. Entraînant, hypnotisant et singulier. Le 30/09 à l'Ancienne Belgique (AB Club). J.B.