Le plus balèze des Avengers et de l'écurie Marvel -n'en déplaise à Thor, Hulk, Iron Man et consorts- est sans nul doute depuis le mois de septembre dernier ce gamin de Peter Parker, alias Spider-Man. Ce dernier fait même mieux que Superman, puisque le comics contenant sa toute première apparition en 1962, vendu à l'époque 12 cents, mais dont il ne resterait qu'une centaine de copies, dont deux seulement en parfait état, encor...

Le plus balèze des Avengers et de l'écurie Marvel -n'en déplaise à Thor, Hulk, Iron Man et consorts- est sans nul doute depuis le mois de septembre dernier ce gamin de Peter Parker, alias Spider-Man. Ce dernier fait même mieux que Superman, puisque le comics contenant sa toute première apparition en 1962, vendu à l'époque 12 cents, mais dont il ne resterait qu'une centaine de copies, dont deux seulement en parfait état, encore emballées et jamais ouvertes, a été vendu aux enchères par Heritage Auctions pour la somme record de 3,6 millions de dollars (3,2 millions d'euros). Soit plus que la première apparition de Superman (dans Action Comics #1 de 1938) et à peine moins que le dessin de couverture du Lotus Bleu de Hergé (qui reste un record en la matière). C'est dire l'aura et la place dans la culture pop qu'occupe désormais l'homme araignée, alors que le Spider-Man: No Way Home déboule en salles et dans le Marvel Cinematic Universe. La preuve, une de plus, avec cette sortie qualifiée d'exceptionnelle et en deux versions (une chère, une encore plus chère) par Taschen du Marvel Comics Library. Spider-Man. Vol. 1, soit la réédition, en grand format et avec scans super-HD de la plupart des planches originales, des 21 premières histoires et comics mettant en scène un gamin du Queens (très) doué en sciences et piqué par une araignée radioactive. Soit encore les Amazing Spider-Man n°1 à 21, ce fameux quinzième numéro de Amazing Fantasy qui vit sa première apparition, ainsi que le Amazing Spider-Man Annual #1 publié à l'origine en 1964. Une publication annuelle réservée aux stars de la Marvel, témoin du succès foudroyant de ce super-anti-héros, pourtant aux antipodes de ses compères: un gamin (!) aux origines modestes et obligé de subvenir à ses besoins, mais conscient, dès sa première apparition, que " de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités"! Peter Parker fête donc son 60e anniversaire avec un très beau livre (en anglais) et quelques images mythiques.