"30 secondes plus tard." C'est par cette drôle de pancarte que la nouvelle série lancée par Phoebe Waller-Bridge démarre sa deuxième saison. Comme pour mieux déjouer les attentes qui guettaient au tournant cette superproduction BBC America démarrée sur les chapeaux de roue l'an dernier. Thriller psycho-genré chargé de suspense, de sex appeal, d'autodérision et de drame, Killing Eve reprend donc là où son cliffhanger nous avait laissés: Eve vient de poignarder la redoutable tueuse à gages Villanelle, elle fuit la scène du crime et la caméra virevolte déjà avec la même dextérité, les situations fusent et dérapent avec la même obstination. Sandra Oh montre qu'elle n'a pas volé son Golden Globe l'an dernier pour son rôle d'agent du MI6 au bord de la crise de nerfs. Jodie Comer, elle, incarne à merveille la mante mystificatrice tombée de son piédestal. Mais rien n'est joué d'avance et la saison nous livre son lot de rebondissements. Retournant à leurs occupations respectives après l'affrontement charnière, leurs chemins ne vont pas tarder à se recroiser. Si le jeu du chat et de la souris est décrit avec un peu plus de distance par la scénariste Emerald Fennel (qui reprend l'écriture délaissée par Waller-Bridge), les personnages et les dialogues riches en punchlines et figures de style font de cette nouvelle mouture un délice intact.

Série créée par Phoebe Waller-Bridge. Avec Sandra Oh, Jodie Comer, Fiona Shaw, Kim Bodnia.

8