C'est l'histoire d'une double disparition. Celle d'une jeune fille, Emanuela Orlandi, 15 ans, fille du préfet de la Maison pontificale du Vatican, le 22 juin 1983. Et celle de la vérité dans cet État de 440 habitants, miné ...

C'est l'histoire d'une double disparition. Celle d'une jeune fille, Emanuela Orlandi, 15 ans, fille du préfet de la Maison pontificale du Vatican, le 22 juin 1983. Et celle de la vérité dans cet État de 440 habitants, miné par l'omerta et les relations douteuses avec la finance et la mafia. Pietro recherche sa soeur depuis 35 ans. Il retrace, dans ce document aux éléments troubles, glauques et saisissants, tous les éléments d'une enquête qui aurait tout d'un mauvais thriller s'il ne révélait la douleur d'une famille et les mécanismes d'une machination apparente, dans laquelle se mêlent Jean-Paul II, Mehmet Ali Agca qui l'a ciblé lors d'un rocambolesque attentat, des groupuscules politiques obscurs et une chape de plomb qui maintient un ordre silencieux au Vatican. Ces composantes tentaculaires font froid dans le dos. Sans artifices, nourri de témoignages et de documents ahurissants (des enregistrements d'entretiens téléphoniques), le docu est cependant lesté d'un rythme un peu poussif, en écho sans doute à la léthargie dans laquelle est plongée cette triste affaire.