C'est un travail de titan qu'a abattu le journaliste-auteur Nicolas Rogès. La biographie qu'il a consacrée à Kendrick Lamar est en effet terriblement fouillée, méticuleuse, touffue. Et surtout passionnée. Il faut dire que son sujet est passionnant. Mais aussi terriblement casse-gueu...

C'est un travail de titan qu'a abattu le journaliste-auteur Nicolas Rogès. La biographie qu'il a consacrée à Kendrick Lamar est en effet terriblement fouillée, méticuleuse, touffue. Et surtout passionnée. Il faut dire que son sujet est passionnant. Mais aussi terriblement casse-gueule. Comment en effet retracer le destin de l'une des plus grandes stars du rap actuel, alors que sa carrière, certes déjà impressionnante, sanctionnée par plusieurs Grammys et un prix Pulitzer, est loin d'être achevée? Comment aussi se documenter en n'ayant pas directement accès au principal intéressé ou à son entourage direct? Nicolas Rogès relève le défi en ayant notamment épluché pendant deux ans des dizaines d'interviews, vidéos, etc. Il s'est également rendu sur place à Compton, Los Angeles, là où tout a débuté pour Lamar: Rogès en a ramené mille détails, couleurs, nuances, odeurs.... Auteur de Move on up, la soul en 100 disques, toujours aux éditions Le mot et le reste, il s'est également évertué à replacer le rappeur et son label TDE dans un contexte, historique notamment, plus large, revenant par exemple sur les luttes pour les droits civiques et les émeutes de Watts. C'est aussi là une des grandes qualités d'un ouvrage qui parvient à synthétiser l'une des trajectoires les plus éblouissantes, mais aussi complexes, de la musique populaire actuelle.