Jusqu'au 08/11

Elles sont nombreuses les expositions qui n'ont pas pu vivre pleinement à l'aube du confinement. Heureusement, bon nombre d'entre elles ressuscitent aujourd'hui à l'instar de la rétrospective consacrée au dessin...

Elles sont nombreuses les expositions qui n'ont pas pu vivre pleinement à l'aube du confinement. Heureusement, bon nombre d'entre elles ressuscitent aujourd'hui à l'instar de la rétrospective consacrée au dessinateur espagnol, Juanjo Guarnido. L'illustrateur passé par les studios français de Disney s'est révélé aux amateurs de BD avec succès à travers la série Blacksad publiée chez Dargaud avec son complice Juan Díaz Canales (aujourd'hui repreneur de Corto Maltese). Ce polar noir à l'américaine impressionnait par son ambiance enfumée et le charme de ses personnages animaliers anthropomorphes. Ce sont des crayonnés, des ex-libris et des planches des cinq albums parus qui sont exposés au Musée de la BD. Ses travaux de jeunesse seront aussi présentés tout comme sa publication la plus récente, elle aussi saluée d'un bon accueil critique et public: Les Indes fourbes, comédie d'aventures au coeur du Siècle d'or espagnol, relevée du verbe haut d'Alain Ayroles ( De cape et de crocs). Un must pour les yeux.