"The Straight Hits!"

Ces dernières années, il a appris à danser, à prendre des drogues, à faire l'amour et à choisir la vie. Il a coupé sa barbe, ses cheveux et a délaissé le noir pour la ...

Ces dernières années, il a appris à danser, à prendre des drogues, à faire l'amour et à choisir la vie. Il a coupé sa barbe, ses cheveux et a délaissé le noir pour la couleur... Dix-sept ans après l'unique album ( The Texas-Jerusalem Crossroads) de Lift to Experience et six ans après son premier album solo, Josh T. Pearson revient avec un disque franc du collier, qui joue avec le rock, la country, le folk, le punk, l'americana pour mettre le "straight" à toutes les sauces. L'assaisonner avec le grain et l'énergie du premier Kings of Leon ( Straight to the top ou encore Straight at Me), en faire une chanson lou-reedienne de pub irlandais ( Give It to Me Straight) comme des ballades boisées entre Bob Dylan et Devendra Banhart ( Straight Laced Come Undone)... Pas mal mais inégal.