"Rope Dance"

Si évidemment cet album de jazz narratif n'est pas le premier à emprunter ce chemin, il pourrait être, par contre, l'un des plus réussis depuis longt...

Si évidemment cet album de jazz narratif n'est pas le premier à emprunter ce chemin, il pourrait être, par contre, l'un des plus réussis depuis longtemps. Le clarinettiste hollandais Joris Roelofs, auteur d'une thèse consacrée à Nietzsche, a inventé avec Rope Dance une bande sonore faisant écho aux écrits du philosophe et en particulier inspirée par la Parabole du funambule ( Ainsi parlait Zarathoustra). Déclinée en douze compositions servies par un quintette où l'on retrouve à nouveau Bram De Looze au piano, Rope Dance, dominé par le basson de Bram van Sambeek et les clarinettes du leader, nous offre une musique de chambre souvent rêveuse mais que traversent, avec bonheur, quelques vivifiants coups de sang.