"Reckon"

Quatrième album publié dans la formule piano, basse, batterie, Reckon pourrait bien être à ce jour le meilleur album du meilleur groupe jamais r...

Quatrième album publié dans la formule piano, basse, batterie, Reckon pourrait bien être à ce jour le meilleur album du meilleur groupe jamais réuni par Jim Black. Construite sur un dialogue permanent entre le fantasque batteur américain et son pianiste à travers un jeu de proposition/réaction, la musique file comme un voilier sous le vent. Idéal dans ce contexte, Elias Stemeseder s'y montre parfois aussi percussif et survolté que peut l'être son leader. Reste la contrebasse de Thomas Morgan. Arbitre des élégances, ce dernier ne cesse, au cours des onze plages du CD dont la plus longue dépasse à peine les 6 minutes, de cimenter un socle musical aussi friable que volatile. Recommandé.