On en croise tous les jours, du matin au soir, à domicile, sur la route, au boulot, au supermarché, à la cantine, au bistro, dans le métro, à la télé, au cinéma, dans les gradins, sur Internet. Le réveil sonne -toujours trop tôt- et c'est parti pour le festival des complaintes. Une lombaire récalcitrante, une pantoufle qui ne trouve pas son pied, la vaisselle qui traîne dans l'évier, le pot de choco vide dans l'armoire... tout fait farine au moulin du râleur. La moindre contrariété et il s'enflamme comme un Zip dans le barbecue. Les meilleurs de la discipline n'ont même pas besoin d'un motif de mécontentement sous les yeux pour ronchonner. Qu'ils croisent un voisin, un proche, un collègue ou même un quidam dans le tram, et il ne faut pas longtemps pour qu'ils se mettent à arroser de reproches la Terre entière. Sauf eux-mêmes bien sûr...
...