Plus ou moins impliqué au fil des éditions et de son agenda de ministre, Benoît Poelvoorde remonte en selle pour la cinquième édition de l'Intime festival qu'il créait en 2012. La formule, qui a fait ses preuves, ne change pas: le temps de ...

Plus ou moins impliqué au fil des éditions et de son agenda de ministre, Benoît Poelvoorde remonte en selle pour la cinquième édition de l'Intime festival qu'il créait en 2012. La formule, qui a fait ses preuves, ne change pas: le temps de trois soirées et deux jours du 25 au 27 août prochains, on verra se succéder écrivains, artistes et musiciens autour de l'intime et de la littérature sur les scènes du théâtre de Namur. Comme chaque année, la programmation annonce des lectures par de grands comédiens (Mon chien stupide de John Fante par Jean-François Balmer, Le Coeur sauvage de Robin McArthur par Céline Sallette, Sur la plage de Chesil de Ian McEwan par Marianne Denicourt...), ainsi qu'une cascade de rencontres avec notamment le prix Goncourt Jérôme Ferrari, Alain Blottière, Martin Winckler, Négar Djavadi ou encore la révélation Simon Johannin (lire page 30). Les excellents bédéistes Mathieu Sapin et Bastien Vivès, l'économiste Felwin Sarr, l'inénarrable Philippe Katerine ont aussi répondu présents... Des images aux mots, du silence au tapage, de l'universel au privé: l'intime, à Namur, on n'a pas fini d'en parler. Du 25 au 27 août au Théâtre de Namur. www.intime-festival.be Y.P.