Innerfields est un collectif d'artistes berlinois qui réalise des fresques aussi hyperréalistes que monumentales. Son sujet de prédilection? La technologie pointée comme religion contemporaine. Cette thématique est abordée notamment à travers la série Blindspot, qui aborde les comportements face aux nouveaux médias. Parmi ses commanditaires, le trio compte Audi, Ikea ou encore Aperol. Faut-il les considérer comme des traîtres à la street cause pour autant? Pas si vite. Nés il y a une petite vingtaine d'années dans le giron de la mouvance IVS -pour " Ich will smieren", soit "Je veux barbouiller"-, les trois lascars ont de beaux restes. Par exemple, quand une banque leur a demandé d'intervenir sur un mur à la faveur de graffitis, ils ont choisi d'apposer des pochoirs reprenant les slogans " Mangez les riches" et " Tuez les pauvres". Bonne nouvelle, désormais les créations gigantesques d'Innerfields sont également disponibles en petits formats vendus en galerie. Une trahison de plus? C'est vous qui voyez. Il reste que leur site est une intéressante porte d'entrée sur leur travail -repris de manière exhaustive sous l'onglet "Work" puis "Projects"- qui mérite davantage qu'un jugement porté hâtivement.

www.innerfields.de