L'impression 3D ne figure plus parmi les innovations emballantes de 2017. Sa lenteur handicapante n'a donc pas provoqué la troisième révolution industrielle espérée. Du moins cette année. Anastasios John Hart et Jami...

L'impression 3D ne figure plus parmi les innovations emballantes de 2017. Sa lenteur handicapante n'a donc pas provoqué la troisième révolution industrielle espérée. Du moins cette année. Anastasios John Hart et Jamison Go (MIT) viennent en effet donner un sérieux coup d'accélérateur à la version filaire de cette technologie. En pratique, leur prototype baptisé FastFFF crée des objets dix fois plus rapidement qu'une imprimante traditionnelle. Assemblant une poignée de briques Lego en quelques minutes à peine (contre un chrono standard d'une heure), leur terrible machine se dote de têtes d'impression dopées aux amphétamines. Le duo de chercheurs a ainsi mis au point un mécanisme injectant le polymère mou avec plus de force et plus de vélocité. Également équipée d'un laser qui chauffe le plastique plus rapidement, leur projet offre un rendement de 127 cm3 par heure. Notons qu'à côté, Print Carbon 3D commercialise une solution faisant sortir, en un temps record, des objets d'une flaque de résine liquide de quelques centimètres de profondeur...