Plus de 50 ans après Les Poings dans les poches, son premier long métrage, le regard de Marco Bellocchio n'a rien perdu de son acuité. Démonstration avec Il Traditore, qu...

Plus de 50 ans après Les Poings dans les poches, son premier long métrage, le regard de Marco Bellocchio n'a rien perdu de son acuité. Démonstration avec Il Traditore, qui voit le cinéaste s'insinuer dans les méandres de la mafia, sur les traces de Tommaso Buscetta, "repenti" (le principal intéressé récusa le terme) dont les confessions au juge Falcone, en 1984, allaient déboucher sur un procès sans précédent. Un destin singulier, que le cinéaste embrasse dans toute sa complexité, tentant de cerner les motivations profondes de l'homme qui allait briser l'omerta, non sans ausculter la "pieuvre" et ses mécanismes au gré d'une mise en scène soufflante, pour signer un drame d'une densité et d'une puissance remarquables. Magistral.