Prix Pulitzer 2011 pour son ouvrage L'Empereur de toutes les maladies: une biographie du cancer, le médecin Siddhartha Mukherjee publiait en 2016 Il était une fois le gène. Quelque part entre le récit historique et le cours de biologie, l'Indo-Améric...

Prix Pulitzer 2011 pour son ouvrage L'Empereur de toutes les maladies: une biographie du cancer, le médecin Siddhartha Mukherjee publiait en 2016 Il était une fois le gène. Quelque part entre le récit historique et le cours de biologie, l'Indo-Américain y racontait pourquoi les êtres humains sont si ressemblants et différents à la fois. Ce qui est en bonne partie responsable de ce que nous sommes en somme: la génétique. Adapté de son pavé (672 pages !), le documentaire de Barak Goodman convie lui aussi à l'aventure des secrets du vivant. Depuis les premières réflexions sur l'hérédité dès l'Antiquité jusqu'aux techniques de modification de l'ADN qui soulèvent aujourd'hui de grandes questions éthiques. Goodman raconte le moine Gregor Mendel et ses petits pois comme les grands mouvements eugénistes, mais aussi la cartographie génétique et la Seconde Guerre mondiale, la stérilisation forcée, l'euthanasie et l'épuration de la communauté nationale... Le réalisateur suit aussi Wendy Chung, une généticienne de haut vol qui a été confrontée à plus de 40 maladies tellement rares qu'elles n'intéressent pas les grands groupes pharmaceutiques. Un docu bien ficelé et didactique, même s'il faut parfois s'accrocher.