"Il suffit de le faire"

À l'instar d'un Lomepal, Ichon fait partie de ces nouveaux venus capables de concilier crédibilité hip-hop et crossover indie pop. Le genre à plaire autant à Bo...

À l'instar d'un Lomepal, Ichon fait partie de ces nouveaux venus capables de concilier crédibilité hip-hop et crossover indie pop. Le genre à plaire autant à Booska-P qu'aux Inrocks. Issu du collectif parisien Bon Gamin, Ichon sort aujourd'hui ce qui est présenté comme une nouvelle mixtape, mais qui ressemble fort à un véritable premier album. Sur sa pochette, le rappeur passe pour le gendre idéal, sapé comme il faut. Sauf qu'il ne peut cacher un sourire carnassier. "Je sais que cela aurait pu être pire", reconnaît Yann Ichon (Sans mentir). Pourtant, il ne peut se départir d'une humeur plombée, rappant sur des productions poisseuses (Myth Sizer aux commandes). Sur la longueur, le parti pris aurait pu lasser. Au lieu de ça, il s'avère quasi intégralement captivant.