Terrain d'Envol
...

Terrain d'Envol ETIENNE CLIQUET, 30, QUAI DES CHARBONNAGES, À 1080 BRUXELLES. JUSQU'AU 20/10. 8 Décidemment, iMAL, le Centre de Cultures Digitales et de Technologie basé à Bruxelles, n'est pas un lieu d'exposition comme les autres. A chaque programmation, le même constat: Yves Bernard, l'homme qui en tire les ficelles, a plusieurs longueurs d'avance quant aux nouvelles routes qu'emprunte aujourd'hui la création. En soi, cet aspect avant-gardiste n'est pas qu'une bénédiction car il requiert énormément d'énergie pour mobiliser le visiteur potentiel qui doit dans le même temps se défaire du conformisme ambiant et de la torpeur généralisée. Il reste que le déplacement est plus que gratifiant, tant il est enthousiasmant de voir une esthétique nouvelle -doublée d'une réflexion sur le monde- se nouer loin des sentiers battus de l'art contemporain. L'espace du Quai des Charbonnages le prouve une nouvelle fois en accueillant le travail du Toulousain Etienne Cliquet. Suite à une résidence au Centre de Cultures Digitales dont il a profité cet été, le Français débarque avec une exposition-restitution qui condense les lignes de force de son travail: le goût pour l'aérien, la fascination pour le pli, l'enthousiasme pour les réseaux... Co-initiateur et animateur du collectif en ligne Téléférique de 1999 à 2004, Etienne Cliquet désarçonne en ce qu'il développe une approche au croisement de la technologie de pointe et d'un savoir-faire pour le moins lo-fi. Pour preuve de cet étrange croisement, le nom de domaine de son site -ordigami.net-, un mot valise forgé à partir de "ordinateur" et "origami". De manière assez inattendue, l'art du pliage du papier constitue une pratique centrale pour cet artiste issu de la culture numérique. Depuis le fascinant projet pour le magazine Ecrans -un plan de pliage interactif que les lecteurs étaient invités à solutionner- jusqu'aux vidéos où on le voit effectuer les gestes d'une sorte d'"air origami" faisant l'économie d'une quelconque feuille de papier, le pliage made in Japan traverse son oeuvre. Cette sorte d'"air origami" est la transition rêvée pour l'exposition Terrain d'Envol -dont le sous-titre est Plier, Marcher, Voler- qui présente une série de micro-planeurs imaginés par l'artiste ainsi que toute la documentation qui s'y rapporte. Là aussi, de manière surprenante, les micro-planeurs ne sont en rien des objets techniques ultrasophistiqués -même s'ils sont en partie produits avec des machines de fabrication numérique. Au contraire, ceux-ci flottent dans l'espace en raison des micro-forces et "grâce à des mouvements d'air très légers produits par une pancarte que l'on pousse devant soi en marchant", soit une pratique connue sous le nom de "walkalong gliding". Intrigué? Etienne Cliquet propose un atelier, dans le plus pur esprit DIY, permettant aux visiteurs de faire voler leur planeur à travers le vaste espace d'exposition. Des vidéos originales de drones et de planeurs en action au Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire complètent ce panorama aussi inédit qu'éthéré. WWW.IMAL.ORG MICHEL VERLINDEN