Sur la chaîne publique des Émirats arabes unis, l'émission Million's Poet investit l'argent du pétrole dans la cadence et les rimes. Ce programme, sorte de télé-réalité de la métrique littéraire, rassemble plus de 70 millions de ...

Sur la chaîne publique des Émirats arabes unis, l'émission Million's Poet investit l'argent du pétrole dans la cadence et les rimes. Ce programme, sorte de télé-réalité de la métrique littéraire, rassemble plus de 70 millions de spectateurs, unanimement ébaubis devant l'envoûtant art ancestral de la poésie Nabati, cette expression spontanée de la parole publique pratiquée dans tout le désert arabique. Tout droit venue de l'Arabie saoudite, où le système de tutelle imposé aux femmes reste sévèrement d'actualité (conduire, travailler ou étudier sans l'autorisation d'un homme est banni), Hissa Hilal a osé croquer le fruit défendu de la poésie et a fait de sa participation un engagement politique résolument moderne. Son art, éloquent, éclairé et instruit, au mépris de virulentes et rétrogrades polémiques et menaces de tous bords, a littéralement déraciné quelques certitudes profondément ancrées dans l'opinion. Ce providentiel et inspirant documentaire de Stefanie Brockhaus et Andreas Wolff nous rappelle combien quelques mots résolument acérés demeurent la plus effilée des lames.