Après le Bozar l'an dernier, le onzième festival -" rencontres de danses et de cultures urbaines" - organisé par Lezarts Urbains s'est associé cette année à La semaine Hip Hop du Centre Culturel Jacques Franck, QG de la manifestation. Le hip hop va donc squatter la scène entre show et chorégraphie, jeune création et compagnies confirmées avec pas mal de spectacles primés dans des...

Après le Bozar l'an dernier, le onzième festival -" rencontres de danses et de cultures urbaines" - organisé par Lezarts Urbains s'est associé cette année à La semaine Hip Hop du Centre Culturel Jacques Franck, QG de la manifestation. Le hip hop va donc squatter la scène entre show et chorégraphie, jeune création et compagnies confirmées avec pas mal de spectacles primés dans des concours du genre. Au menu: breakdance, danse debout, pop lock, new style, street dance, house, funk, etc. Beatbox et groove, récits dansés et "battle", casquettes et basquets sont donc au rendez-vous. Les festivités s'ouvrent avec Insane Solidarity de Julien Carlier et Yasin Mrabtifi , un duo contrasté, l'un au sol, l'autre debout. Lezarts Urbains balancent deux soirées, l'une sur la jeune scène, l'autre sur les " meilleurs shows chorégraphiques de l'année" (sic) comme Team Shetta, les B.O.S.S. ou Crazy Alliance. Autre move avec No way back qui annonce, carrément, en hip hop "la grande mécanique magique de l'évolution", avec humour et effets de style. A ne pas rater: la soirée Hip Hop/Tremplin à la scène: deux années d'aventure pour une bande de jeunes à travers le hip hop et la danse contemporaine. Un périple filmé dans Get your Funk!, accompagnant trois spectacles hétéroclites: Ce que je porte en moi danse leur quotidien intérieur-extérieur, Les absents ont toujours tort(tilla) se la joue hip hop-swing, et enfin Drip Hop mixe le hip hop à la vidéo et l'action painting. Reste à épingler la soirée Carte blanche au Jacques Franck autour du slameur Ed WydeE (lauréat du concours Musique à la française 2010), avec moult DJ's, "live painting" et un Vinyls Market, l'occasion d'acheter ou de vendre ses disques... La culture urbaine s'offre donc au grand public. Quand elle se soumet à la configuration classique d'un théâtre, elle perd un peu de son souffre d'asphalte. Mais parfois, elle nourrit puissamment la danse contemporaine et le théâtre. Car les "vibes" du hip hop ne crèvent pas facilement... l LEZARTS DANSES URBAINES, DU 18 AU 26/04. WWW.LEJACQUESFRANCK.BE NURTEN AKA