Hasard du calendrier, Toyota et Google filmaient récemment les exploits de robots lançant des objets avec une précision diabolique. L'humanoïde CUE 3 du constructeur japonais marque ainsi sans peine des paniers à trois points via un scan 3D de la position du filet. De son côté, le TossingBot de l'université de Princeton et de Google Brain Robotics va plus loin. Ces deux bras robotiques travaillent ainsi de concert pour envoyer des objets dans les airs et les recevoir, sans connaître leur nature a priori. Aidé d'une caméra reconnaissant la densité et la forme de petits jouets en plastiques, le lanceur améliore la force et l'amplitude de ses gestes grâce à de l'apprentissage profond. Capable d'envoyer et de recevoir 500 objets par heure à une courte distance (moins de deux mètres), le lancer du TossingBot (comme celui du CUE 3) serait bénéfique pour la conception des robots de demain puisqu'il leur éviterait des déplacements inutiles.

tinyurl.com/y48l7wbu et tinyurl.com/y6co92m6