Elisabeth Moss est grandiose dans cette adaptation du roman dystopique de Margaret Atwood, récit culte outre-Atlantique mais passablemen...

Elisabeth Moss est grandiose dans cette adaptation du roman dystopique de Margaret Atwood, récit culte outre-Atlantique mais passablement méconnu ici. La première saison a été une caisse de résonance idéale à celles et ceux qui n'ont de cesse de pointer la domination masculine et ses dangers potentiels, physiques, psychiques, pour les femmes. Le degré de soumission des femmes "pondeuses" exploitées par les hommes effrayés par la crise démographique est parfois difficilement soutenable. Serti d'une réalisation qui magnifie les enjeux et le jeu des actrices et des acteurs, Handmaid's Tale, dont la deuxième saison divise plus que la première, est l'acmé du récit dystopique.