Mohammed El-Gorani était le prisonnier le plus jeune de Guantanamo. Le récit, retranscrit par deux Français, décrit ses sept années de détention, mais raconte également ce qui l'a conduit jusque-là ainsi que sa difficile réinsertion. Mohammed est un Tchadien né en Arabie ...

Mohammed El-Gorani était le prisonnier le plus jeune de Guantanamo. Le récit, retranscrit par deux Français, décrit ses sept années de détention, mais raconte également ce qui l'a conduit jusque-là ainsi que sa difficile réinsertion. Mohammed est un Tchadien né en Arabie saoudite dans une famille modeste de Médine. Il travaille comme vendeur à la sauvette et décide de partir au Pakistan contre l'avis de ses parents pour y étudier l'informatique. Il change de nom et de date de naissance -à 18 ans pas besoin de l'accord parental pour voyager- et le voilà parti vers Karachi. Deux mois après le 9/11, il est arrêté par la police et vendu aux Américains qui le soupçonnent d'être un agent d'Al-Qaïda. Le jeune homme, qui, comme beaucoup d'autres, idéalisait les USA, déchante rapidement à leur contact tout en faisant la part entre les bons gardiens et les salopards. De ses 14 à ses 21 ans, il va faire l'objet d'interrogatoires musclés, de tortures, d'humiliations mais va résister passivement, en affichant continuellement un sourire satisfait. Aidé par une ligne claire légère façon Brüno, cette bio ne tombe jamais dans le pathos. Elle dénonce par contre un système carcéral odieux et démontre la manière absurde dont les États-Unis s'enfoncent eux-mêmes dans leur bourbier. Édifiant!