À n'en pas douter, Gris multiplie les moments de grâce oniriques. Bercé par des violons et des claviers mélancoliques, son gameplay s'emmêle malheureusement les pinceaux. Ses sauts sur des plate...