"Old Loved Ones"

Great Men With No Fear. Derrière ce nom de groupe sans peur et sans reproche se cache un seul homme. Un chanteur, auteur et compositeur bordelais exilé à Bru...

Great Men With No Fear. Derrière ce nom de groupe sans peur et sans reproche se cache un seul homme. Un chanteur, auteur et compositeur bordelais exilé à Bruxelles qui aime la guitare acoustique, les vieux et les subtils arrangements électroniques. Frédéric Laval (c'est son vrai nom) marche sur les traces d'Angelo De Augustine et d'un sobre Sufjan Stevens. Il évoque tour à tour de sa voix fragile le Bony King of Nowhere, Justin (Bon Iver) Vernon voire par moments Anohni (Antony Hegarty pour ceux qui n'auraient pas suivi). Sur Old Loved Ones, il invite l'Américaine Heather Hammers ( Between the Relief and the Pain), imagine les correspondances d'une mère séparée de son fils ( Poems from Beirut)... Il signe surtout un joli disque. Soigné, délicat et touchant.