Révélé quelques années plus tôt par Sitcom puis Les Amants criminels (où il citait notamment La Nuit...

Révélé quelques années plus tôt par Sitcom puis Les Amants criminels (où il citait notamment La Nuit du chasseur, de Charles Laughton), François Ozon adapte, pour son troisième long métrage, une pièce de Rainer Werner Fassbinder, l'histoire d'un homme en séduisant un autre, de 30 ans son cadet. Et une manière, pour le cinéaste français, de rendre hommage au réalisateur de Querelle, "un auteur ayant su parler de son pays comme aucun autre metteur en scène n'a réussi à le faire du sien." J.F.PL.