The Slap
...

The Slap UNE SÉRIE ABC1 CRÉÉE PAR JESSICA HOBBS, MATTHEW SAVILLE, TONY AYRES, ROBERT CONNOLLY. AVEC JONATHAN LAPAGLIA, MELISSA GEORGE, SOPHIE OKONEDO. DIST: RTBF (ÉDITIONS MONTPARNASSE). 7 Arrivée avec un peu de retard dans nos contrées, The Slap plaçait, deux ans avant le formidable Top of the Lake de Jane Campion, l'Australie sur la carte du monde des séries. Des mini-séries en l'occurrence, puisque l'adaptation du roman éponyme de Christos Tsiolkas se décline en huit épisodes centrés sur un événement déclencheur. Ou comment une simple gifle adressée à un enfant turbulent peut bouleverser les vies d'une famille entière et de quelques-uns de ses proches. Hector (Jonathan LaPaglia, habitué des séries policières US) fête ses 40 ans. Pour marquer le coup, son épouse Aisha lui organise un énorme barbecue qui va rapidement virer au cauchemar quand Harry, le cousin d'Hector, gifle violemment l'insupportable Hugo, 4 ans, fils de Rosie (Melissa George, aperçue dans In Treatment, Grey's Anatomy ou Lie to Me), l'une des plus vieilles amies d'Aisha. Si une partie des participants tente de relativiser l'incident, les parents d'Hugo voient rouge et décident de porter plainte contre Harry. Famille et amis vont dès lors devoir se positionner face à une situation qui, de fil en aiguille, va dessiner des clivages et de véritables déchirements dans la communauté. Huit épisodes. Pour huit personnages faisant, chacun à sa manière et à son rythme, évoluer l'intrigue. L'histoire avance en même temps que la vie de ces huit protagonistes pris individuellement, mais liés, de près ou de loin, les uns aux autres. Une construction subtile pour une série qui l'est, globalement, tout autant. La grande force de The Slap, essentiellement située dans une communauté australo-grecque de Melbourne que Tsiolkas connaît fort bien, est de nous confronter au fil des épisodes à nos propres perceptions de l'incident originel. L'enfant méritait-il cette gifle? Un enfant doit-il être giflé, quels que soient ses torts? Comment aurions-nous réagi dans de telles circonstances? En nous obligeant à prendre position, tout en multipliant les points de vue censés enrichir et remettre en question notre réflexion, la série nous implique et nous impacte d'intéressante manière. Pour autant, tant dans la mise en scène, assez terne, que dans l'écriture, The Slap ne soutient pas la comparaison avec Top of the Lake, autre série australienne parvenue jusqu'à nous récemment, et qui recelait une authentique magie qu'on ne retrouve pas forcément ici. A ce bémol près, l'interprétation assez remarquable et la charge psychologique indéniable qu'elle soulève donne à cette fiction une force et un attrait certains. Le coffret de trois DVD vient de sortir du côté de Reyers, quelques semaines après la diffusion, par Arte, de ce qui se révèle une belle réussite. GUY VERSTRAETEN