Au milieu du XVIe siècle, "gothique" était un terme péjoratif, qui signifiait "grossier et maladroit". " Les bons architectes d'aujourd'hui n'emploient pas le style gothique, ils le fuient comme monstrueux et barbare, écrivait à l'époque le Toscan...

Au milieu du XVIe siècle, "gothique" était un terme péjoratif, qui signifiait "grossier et maladroit". " Les bons architectes d'aujourd'hui n'emploient pas le style gothique, ils le fuient comme monstrueux et barbare, écrivait à l'époque le Toscan Giorgio Vasari. Ce style fut créé par les Goths. Après avoir ravagé les constructions antiques et tué les architectes dans les guerres, ils élevèrent avec les survivants des édifices de ce style. [...] Que Dieu préserve tout pays de cette conception et de cette manière de bâtir!" L'art gothique qui est apparu à la fin du Moyen Âge est pourtant profondément novateur et finalement bien plus progressiste qu'on l'imagine. Le gothique tardif donne à voir des sujets profanes et religieux, des couples d'amoureux, des personnages de saints, des motifs érotiques et des scènes d'épouvante. Il va aussi de pair avec une interaction des genres surprenante (entre sculpture, peinture et architecture). Génial, grave et grivois décortique Le Jugement dernier de Stefan Lochner ou encore La Tentation de saint Antoine, bestiaire hypnotique du graveur et sculpteur Martin Schongauer dans un documentaire très classique qui ressemble à un cours d'Histoire de l'art.