"World's Strongest Man"

Troisième album solo pour l'homme aux plus belles rouflaquettes de la Britpop. Inspiré de son propre aveu par la weed californienne, Neu!, Frank Ocean, le hip-hop (a...

Troisième album solo pour l'homme aux plus belles rouflaquettes de la Britpop. Inspiré de son propre aveu par la weed californienne, Neu!, Frank Ocean, le hip-hop (ah bon, où ça?) et la lecture de The Descent of Man du plasticien Grayson Perry (qui se demandait comment les rôles masculins trop rigides pouvaient détruire la vie des hommes), Gaz Coombes signe aujourd'hui un disque aussi diversifié que fut le parcours de feu Supergrass. Après dix écoutes, on ne sait pas encore si ce disque plaît vraiment ou laisse juste dans une agréable indifférence. Le refrain de l'aventureux Deep Pockets ressemble à du U2 mais l'entêtant The Oaks (Thom Yorke, sors de ce corps), l'acharné et obsessionnel Vanishing Act et le plus électronique Wounded Egos laissent entrevoir des choses plutôt intéressantes.