Le jazz occupe une place marginale dans l'Histoire du jeu vidéo. Grim Fandango rendait un hommage tout en swing au culte des morts mexicains, à la fin des années 90. Plus récemment, Miles Davis et Chet Baker influençaient la bande originale de L.A. Noire (Rockstar) tandis que Cuphead sautait sur des plateformes en ragtime. Ape Out de Gabe Cuzzillo rend aujourd'hui hommage au bien nommé You've Got to Have Freedom du génial Pharoah Sanders. Sous la fourrure d'un gorille furieux, le titre indé change toutefois la donne puisque les coups assassins du gamer y modèlent la rythmique du jeu.
...