Impressionné par Metropolis et Les Nibelungen, le ministre de la propagande nazi Goebbels avait proposé à leur réalisateur de devenir un des grands artistes du Troisième Reich. Mais Fritz Lang avait préféré quitter illico une Allemagne nazie qui lui faisait horreur. Et en 1936, il tournait son premier film américain... qui fit l'effet d'une bombe! Lang avait déjà prouvé avec M le Maudit, son dernier film allemand, qu'il savait et aimait mettre l'accent sur les dérives d'une société. Même bien accueilli à Hollywood, il n'en signa pas moins, avec Fury, un film des plus dérangeants. Dans son collimateur, la loi de Lynch, les foules vociférantes qui exigent de rendre elles-mêmes la "justice" en exécutant elles-mêmes les accusés. Spencer Tracy, vedette montante de l'époque, y incarne un homme accusé à tort, dont la prison est brûlée, le laissant pour mort... Après quoi il va vouloir se venger! Du lynchage aux représailles, plusieurs tendances lourdes défigurant la société aux États-Unis sont ainsi épinglées, avec autant de maîtrise formelle que de cruelle lucidité. Un sommet, encore très parlant aujourd'hui.

© DR

Drame de Fritz Lang. Avec Spencer Tracy, Sylvia Sidney, Bruce Cabot. 1936.

9