Une heure avant l'interview, l'attachée de presse prévient: Plug 1 & Plug 2 ne répondront à aucune question sur De La Soul. "Ils veulent jouer les personnages qu'ils ont créés pour le disque. Vous verrez, ils seront déguisés, ce sera marrant." C'est vrai qu'il est comique, Plug 2, avec ses grosses rouflaquettes et son immense chapka rose pétante. Dave Jolic£ur de son vrai nom, connu également sous le pseudo de Trugoy, est affalé dans le fauteuil d'un hôtel des Champs-Elysées. Entre deux rots sonores, il fait mine de s'assoupir en attendant l'arrivée de la 2e bouteille de cognac de la journée. A fond dans son rôle...
...

Une heure avant l'interview, l'attachée de presse prévient: Plug 1 & Plug 2 ne répondront à aucune question sur De La Soul. "Ils veulent jouer les personnages qu'ils ont créés pour le disque. Vous verrez, ils seront déguisés, ce sera marrant." C'est vrai qu'il est comique, Plug 2, avec ses grosses rouflaquettes et son immense chapka rose pétante. Dave Jolic£ur de son vrai nom, connu également sous le pseudo de Trugoy, est affalé dans le fauteuil d'un hôtel des Champs-Elysées. Entre deux rots sonores, il fait mine de s'assoupir en attendant l'arrivée de la 2e bouteille de cognac de la journée. A fond dans son rôle... Essayons donc d'être clair. First Serve, l'objet discographique prétexte à la rencontre parisienne, n'est PAS un nouvel album de De La Soul. Et cela même si deux tiers du trio hip hop new-yorkais en tiennent les rênes: en l'occurrence, Plug 1, alias Kelvin Mercer, alias Psodnuos, et le précité Plug 2. Maseo, le 3e larron, s'est fait excuser (?). A la production du disque, deux DJ's français, 2 & 4, mieux connus sous les pseudos de Chokolate et Khalid. Eux aussi sont déguisés, masqués même. Ils donnent leur version de la rencontre avec les rappeurs superstars: "On était en train de boire un café, dans le 18e, à Barbès, avant de passer à notre studio, situé un peu plus loin. Ils étaient dans la rue en train de freestyler, accompagnés d'un breaker. On les a repérés comme ça. Cela faisait longtemps qu'on cherchait des gens avec qui bosser." Jusque-là, le duo français était surtout connu pour une série de mixtapes. "On ne voulait plus se contenter de recevoir des voix par MP3. On voulait une confrontation plus directe." Amusant: alors que la plupart des rappeurs US se pâment devant l'électro-dance frenchy à la David Guetta, Plug 1 & 2 s'acoquinent de deux DJ's parisiens purement hip hop. Plug 2: "Tout le monde fait de l'électro. On avait envie d'un truc différent. Ce n'est pas très intéressant de se retrouver dans une pièce où tout le monde porte les mêmes fringues." Bel esprit de contradiction. Il n'est évidemment pas neuf: De La Soul a toujours joué le contre-pied. C'est indiqué sur son acte de naissance: le classique 3 Feet High & Rising, album sorti en 1989, et inscrit depuis 2010 au National Recording Registry, la section de la Librairie du Congrès américain qui sélectionne les £uvres sonores les plus significatives (à côté par exemple de chants de tribus indiennes disparues, d'enregistrements folk antiques...). A l'époque, le disque bourré de second degré tranchait avec la vague gangsta rap et les ego trips qui avaient fini par pourrir l'ambiance. Une véritable bouffée d'air frais. Par la suite, De La Soul n'a jamais cessé de cultiver son jardin, les deux pieds bien ancrés dans le hip hop, mais l'esprit toujours ouvert. Récemment, on les avait vus par exemple prendre du bon temps avec Gorillaz, ce qui leur avait même permis de récolter un premier Grammy (le tube Feel Good Inc). Apparemment, ils ont pris goût au déguisement. First Serve se présente en effet comme un album-concept avec des personnages, les interludes de circonstance et un fil narratif qui court tout le long. Le pitch? Fans de hip hop, Deen Whitter et Jacob "Pop Life" Barrow se connaissent depuis l'enfance. Ils gravissent ensemble les marches de la gloire, avant de se perdre en chemin et de splitter. Le succès et ses excès... Happy end tout de même: les deux compères finissent par se retrouver, leur amitié plus solide que jamais... Deen Whitter (Plug 2, donc): " Il ne faut pas craindre de dire qu'on s'est trompé, pouvoir s'excuser. C'est important. Il ne faut pas avoir peur d'être soi-même, d'ouvrir son c£ur." Pop Barrow (Plug 1): "Tu deviens philosophe, mon con!""L'alcool...", bafouille le rappeur. Le scénario de First Serve est un peu mince? Pas faux. Il est même étrange de voir Plug 1 & 2 s'amuser à endosser les clichés hip hop qu'ils ont passé leur temps à railler. En la matière, De La Soul a certainement déjà été plus drôle et plus subtil. Difficile pourtant de résister à l'esprit old school du disque. Can I kick it?, s'amusent les deux sur le morceau The Work, citant leurs potes d'A Tribe Called Quest et leur hymne de 1990. Foncièrement pop, joyeusement disco par moments, First Serve respire ainsi le fun, le funk light et la positive attitude. C'est déjà ça de pris... FIRST SERVE, DE LA SOUL'S PLUG 1 & PLUG 2 PRESENT... DISTRIBUÉ PAR PIAS. EN CONCERT LE 30/06, À COULEUR CAFÉ, BRUXELLES. ENTRETIEN LAURENT HOEBRECHTS, À PARIS