Ils sont quatre frères, et vivent reclus depuis la mort brutale de leurs parents. Thomas s'est institué chef de famille et prône l'oubli. Matteo brûle des poubelles et crève des pneus. Seth, surnommé l'araignée quand il était boxeur, est englué dans sa propre toile v...

Ils sont quatre frères, et vivent reclus depuis la mort brutale de leurs parents. Thomas s'est institué chef de famille et prône l'oubli. Matteo brûle des poubelles et crève des pneus. Seth, surnommé l'araignée quand il était boxeur, est englué dans sa propre toile végétative depuis un traumatisme crânien. Quant au narrateur, perclus de rêves vivaces, et persuadé de pourrir de l'intérieur, il aspire à " un corps parfait -contrôlé, sans hoquet ni nausée soudaine ni rien, le coeur discret, ou mieux, un tronc vide". Au dehors, la ville gronde, jugulée par la police, striée de coupures d'électricité et de manifestations. Un jour où Matteo commet un délit grave, Thomas et le narrateur se lancent à sa recherche, mais à mesure qu'ils progressent, le sens de la réalité s'effrite et les cauchemars s'intensifient, de plus en plus tangibles. Quelque part entre les errances hallucinées des Sept Fous de Roberto Arlt et la noirceur intrinsèque de Walter Campos de Carvalho, Thierry Decottignies aspire le lecteur dans un monde béant et en déréliction, aux contours sans cesse reconfigurés. Il s'agira d'accepter de progresser à tâtons entre les parois aliénantes de ce road-book retors, histoire que votre tête ne roule pas au sol. Êtes-vous d'ailleurs sûr que c'est la vôtre?