"Sixteen Oceans"

En une dizaine d'albums sous le nom de Four Tet, Kieran Hebden a créé un monde en soi. Un style devenu reconnaissable entre tous, et dont l'album New ...

En une dizaine d'albums sous le nom de Four Tet, Kieran Hebden a créé un monde en soi. Un style devenu reconnaissable entre tous, et dont l'album New Energy, sorti en 2017, semblait être le parfait résumé. À première vue, Sixteen Oceans n'apporte d'ailleurs pas de nouveaux éléments à l'équation: personne, ici, ne sera dépaysé. Ce manque de "surprise" pourrait s'avérer décevant. Après tout, on fait assez souvent le reproche à d'autres artistes de camper sur leurs acquis. Mais pas à Four Tet. Il faudrait en effet être passablement désenchanté pour ne pas succomber à ces seize pépites, miniatures électroniques dénuées de tout cynisme qui, même dans leurs moments les plus dansants, ne peuvent cacher leur fragilité.