"High As Hope"

Quelqu'un a dû finir par lui dire. Que la retenue avait aussi parfois ses vertus. Qu'à trop souligner l'emphase, on glissait fatalement dans le pompier. Après le succès surpr...

Quelqu'un a dû finir par lui dire. Que la retenue avait aussi parfois ses vertus. Qu'à trop souligner l'emphase, on glissait fatalement dans le pompier. Après le succès surprise de son premier album ( Lungs), les envolées lyriques de Florence Welch s'étaient en effet transformées petit à petit en systématisme grandiloquent. Plus sobre, ce quatrième album intitulé High As Hope est censé rétablir un peu l'équilibre. Ce qu'il fait en partie, à l'image du single Sky Full of Song. Mais sans aller jusqu'au bout de la démarche. Car, même avec le concours de Jamie XX, artisan du son blanc de The xx ( Big God), ou celui du discret Sampha ( Grace), Welch ne peut s'empêcher de s'emballer. Dommage: ici et là, ses chansons laissent deviner qu'elles gagneraient à rêver de temps en temps un peu moins grand...